Cybersécurité, nouvelle règlementation de l’industrie ou encore les différents outils mis à disposition pour évaluer l’aspect éco-responsable du secteur, tels étaient les sujets abordés lors du dernier Captains’ Forum du Y.C.M organisé jeudi 23 septembre. Cette 25e édition était organisée par le Yacht Club de Monaco dans le cadre de son Captains’ Club qui fédère l’ensemble des capitaines de super-yachts navigant sous son pavillon. Une matinée intense de présentations et d’échanges, organisée en collaboration avec Jutheau Husson et animé par Laurent Certaldi, Director at Catalano Shipping Services & Paul Flannery, Executive Director at International Yacht Brokers Association.

Conscients des dangers

De plus en plus évoquée, la question de la cybersécurité est revenue au centre des discussions. En effet, depuis le 1er janvier 2021, cette problématique relève du Code international de gestion de la sécurité (ISM). Les mesures de lutte contre les cyber-risques doivent donc être intégrées dans les systèmes de gestion de la sécurité des navires. L’OMI a par ailleurs publié des « Directives sur la gestion des cyber-risques maritimes » qui fournissent des recommandations de haut niveau visant à protéger les transports maritimes contre les cybermenaces émergentes. Pour pouvoir anticiper le danger et se prémunir des risques, il est essentiel de les comprendre, les identifier, les analyser et les évaluer. La cybersécurité est désormais une priorité impossible à éluder « chaque jour se créée une nouvelle compagnie spécialisée dans la cybersécurité » précise S.E. Brian Patrick Luining, de FRSA « c’est tout simplement incroyable. On laisse des empreintes digitales partout, constamment. Et celles-ci sont retraçables et peuvent être exploitées. »

Le risque augmente plus rapidement que jamais – les attaques ont augmenté de plus de 700 % et les logiciels malveillants ont créé une industrie de 20 milliards de dollars par an. Le FBI estime par ailleurs que les paiements de rançon s’élèvent à environ 1 milliard de dollars US. « Ils effectuent une reconnaissance avant d’exécuter une attaque et ils recherchent un élément spécifique adaptant l’attaque à votre profil » poursuit S.E. Brian Patrick Luining. Les exploits et autres outils d’attaque sont souvent partagés ou vendus dans des forums de piratage et dans des groupes privés sur le dark web. Il faut également retenir que le temps de présence des attaquants augmente (temps pendant lequel un intrus reste non détecté dans un réseau) et que 72 % des violations sont motivées par des raisons financières et 26 % par l’espionnage.

Pour contrer ces attaques malveillantes, plusieurs solutions s’offrent aux usagers : utiliser des identifiants, mettre en œuvre des méthodes d’authentification pour vérifier ces identifiants et des règles d’autorisation qui limitent l’accès aux ressources à tous les niveaux, effectuez des mises à jour, y compris celles des micrologiciels, mettre en place un plan d’intervention en cas d’incident qui servira de modèle pour les mesures à prendre en cas d’incident de sécurité… Par ailleurs, un module « Cybersécurité » est dispensé au sein de La Belle Classe Academy, le centre de formation du Yacht Club de Monaco. Une session menée par Alexandre Bayeux, ingénieur et associé du cabinet Xperys.

Le yachting fait face à de nouveaux enjeux et se plie à une règlementation en constante évolution. A ce propos, Julien Guesdon de Perfect Moorings France est revenu sur les nouvelles règles de mouillage dans les eaux territoriales françaises en 2021. Après avoir abordé le cadre des décrets, il a été question des solutions et du développement de nouvelles technologies avec entre autres « des solutions d’amarrage écologique pour le secteur de la plaisance qui permettraient d’anticiper et de répondre aux demandes et besoins d’amarrage respectueux de l’environnement. » Aujourd’hui, il est possible de « concevoir, dessiner, produire, installer et coordonner des solutions et services d’amarrage écologique », en témoigne l’installation de trois bouées d’amarrage destinées aux grandes unités (+ de 70 m) dans le Golfe de Saint Tropez ou encore l’installation de 120 lignes d’amarrage écologiques en 2019 à Rayol- Canadel-Sur Mer, dans le Var. « L’idée est d’atteindre les objectifs de protection de l’environnement et de respecter le cadre légal ».

 

 

 

Monaco, capitale d’un yachting durable

Comment la Superyacht Eco Association évolue-t-elle, quelles sont les technologies et pratiques disponibles permettant de réduire les émissions de CO2 ? Des éléments de réponses ont été apportées par Michel Buffat Head of Aviation and Yacht Finance, Credit Suisse et Engel de Boer, Yacht Segment Management, Lloyd’s Register qui ont saisi l’occasion du Monaco Yacht Show pour présenter la phase II du SEA Index. Pour rappel, le SEA Index évalue l’intensité carbone des yachts à moteur de plus de 40 m sur la base de leur conception. La portée du SEA Index est désormais considérablement étendue car la phase II comprend le profil d’exploitation typique d’un yacht (temps de croisière et temps à quai ou au mouillage), vitesse moyenne et la possibilité d’évaluer les systèmes de propulsion hybrides et à batterie.

En parallèle de l’utilisation des nouveaux outils et diverses technologies, il est essentiel qu’une prise de conscience générale ait lieu. Et celle-ci ne peut se faire qu’en éduquant au respect de l’environnement, que ce soient les équipages, les professionnels mais aussi les armateurs. Un postulat auquel adhère Nico Rosberg, champion du monde de Formule 1, armateur engagé dans le domaine du développement durable et de la mobilité et présent à l’évènement.

C’est dans cet esprit d’initiative que le 25e Captains’ Forum s’est conclu avec l’intervention de Claire Ferrandier, en charge de la nouvelle formation environnementale des équipages à La Belle Classe Academy. Intitulé ETYC, ces cours donnent l’opportunité aux participants de gérer les performances environnementales des services à bord des navires en adoptant des pratiques plus respectueuses.

 

Un centre de formation à la pointe des exigences

La Belle Classe Academy, le centre de formation du Yacht Club de Monaco, continue d’intensifier son programme composé de tout un panel de cours, destinés aux acteurs du Yachting. De l’art de la table, à la formation de base à la sécurité en passant par les techniques de navigation, c’est un programme à 360° que La Belle Classe Academy propose tout au long de l’année afin d’accompagner les professionnels du yachting en les aidant à se perfectionner en fonction de leurs besoins.

Prochaines formations disponibles (calendrier disponible sur le site : www.labelleclasseacademy.com) 

  • ETYC : Pour concilier le service haut de gamme propre au yachting de luxe et la pratique d’une navigation responsable en matière d’environnement.
  • Polar Code : Une formation de base à la sécurité et à la certification des officiers travaillant dans les régions arctiques / antarctiques.
  • Formation Wine & Spirit Education Trust : A travers la présentation des plus belles régions viticoles, cette formation propose de partir à la découverte des crus du monde entier. Un rendez-vous qui permettra de déguster de 42 à 85 vins différents selon le niveau choisi.
  • Cybersécurité : Destiné aux membres des équipages et aux armateurs, ce nouveau module du centre de formation du Yacht Club de Monaco est mené par Alexandre Bayeux, ingénieur et associé du cabinet Xperys.
  • Ship’s Cook : deux jours de formation pour obtenir un certificat de compétences « Ship’s Cook », imposé par la convention du travail maritime (CTM 2006). Un diplôme rendu obligatoire à tous les chefs cuisiniers embarqués à bord des yachts en charter, composés de 10 membres d’équipage minimum.
  • Nœuds & Matelotage: Ouvertes à tous, du personnel navigant au grand public, ces formations sont dispensées par Patrick Moreau, surnommé « Docteur la ficelle ». L’objectif est de connaître les cordages sous toutes leurs formes : anciens ou modernes, décoratifs ou fantaisie (bagues, bracelets, etc.), nœuds d’amarrage, épissures et leur usage.
  • Permis de plaisance: Ce module prépare les candidats aux permis bateaux de plaisance, option côtière et à extension hauturière sous forme d’une formation intensive en cours particuliers ou en cours collectifs.
  • Yachting Masterclass: pour tous ceux qui veulent comprendre parfaitement l’industrie du yachting. L’objectif est de professionnaliser le secteur de la plaisance et de fournir des outils et des ressources pour en apprendre davantage à son sujet.
  • Monaco weatherlab: Formation qui s’adresse au personnel navigant. Formation animée par des experts en sciences de la mer et en météorologie. 2 nouveaux modules en proposition qui s’articulent autour de la compréhension météorologique, du routage météo et des prévisions à bord.
  • Leadership: Le leadership est une qualité recherchée pour des postes à responsabilités. Que vous soyez manager d’une équipe ou que vous souhaitiez le devenir, vous devrez travailler votre leadership pour amener la réussite de votre équipe. Comprendre ses propres talents et mieux les valoriser au sein de votre équipe. Un dirigeant efficace doit non seulement partager sa vision de l’avenir, mais également donner confiance à ses collaborateurs afin de mieux les préparer aux défis de demain.